Quelles sont les aides financières pour changer son chauffage ?

Le chauffage fait monter la facture d’énergie au sein d’un foyer. Heureusement, vous pouvez investir dans un système plus économique et qui revient moins cher à moyen terme. En 2020, il existe des soutiens financiers à la rénovation énergétique.

Ils vous permettent ainsi de limiter votre reste à charge. Toutefois, le type d’aide que vous pouvez recevoir dépend de plusieurs facteurs comme le type de matériel et les conditions de revenu du ménage.

L’aide financière pour remplacer la chaudière

L’année 2020 est marquée par une réforme de tous les dispositifs d’aides à la rénovation énergétique. Ma Prime Rénov est une prime unique destinée aux foyers ayant des revenus modestes et très modestes même.

C’est le résultat de la fusion entre le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) et les aides ANAH, accordées à ces ménages. Vous aurez un financement de 35 à 30 % sur vos travaux d’efficacité énergétique.

  • À qui est adressée cette aide ?

Elle est destinée à accompagner tous les propriétaires d’un logement de plus de 2 ans uniquement. Les locataires ainsi que les propriétaires bailleurs ne peuvent pas bénéficier de cette aide.

Elle est réservée aux foyers modestes ou très modestes. Son montant est défini par le barème de l’Anah. La Prime Réno est cumulable avec la prime Coup de pouce, l’éco-prêt à taux zéro, la TVA réduite ainsi que les aides des collectivités locales.

  • Le montant de Ma Prime Rénov

Généralement, le prix de cette aide financière qui vise à remplacer la chaudière est déterminé en fonction des économies d’énergies réalisables avec cet équipement de chauffage. Il dépend aussi de la région où vous vous trouvez et des revenus de votre ménage.

Si vous souhaitez acheter une chaudière gaz ultra performante en matière d’énergie, comptez 800 euros jusqu’à 1 200 euros.

L’aide de l’ANAH pour financer les travaux de rénovation énergétique

L’ANAH (Agence National de l’Habitat) est une aide financière qui vise à améliorer le parc immobilier privé des foyers français. Elle accorde des aides qui vont financer principalement les travaux de rénovation énergétique. Depuis sa création, elle a secouru plusieurs ménages.

  • À qui s’adresse l’aide de l’ANAH ?

Elle accompagne particulièrement les propriétaires occupants qui veulent réaliser des travaux de rénovation énergétique au sein de leurs maisons. Toutefois, l’Anah « Habiter Mieux-Sérénité » s’applique sous conditions de ressources puisqu’elle est destinée aux ménages modestes ou très modestes.

D’ailleurs, elle concerne les travaux comme l’isolation du logement ou l’acquisition d’un système de chauffage performant.

  • Quel est le montant de l’aide « Habiter Mieux-Sérénité » ?

Cette subvention prend en charge 35 à 50 % du coût total HT des travaux à effectuer dans votre foyer. Ainsi, son montant peut grimper jusqu’à 10 000 euros pour les ménages très modestes et 7 000 euros pour les foyers modestes. Pour profiter pleinement de cette aide, il y a certaines conditions à remplir. L’Anah attribue son aide par rapport à son périmètre d’action.

Elle est organisée en délégations locales pour chaque département. Par conséquent, elle agit en fonction des moyens dont elle dispose.

  • Les autres avantages des aides de l’Anah

Les aides de l’Anah peuvent aussi vous accorder d’autres subventions à condition que :

  • vous soyez le propriétaire légal du logement dans lequel les travaux vont se dérouler
  • votre logement a plus de 15 ans d’existence
  • votre chaudière à gaz est mise en place par un artisan ou un professionnel certifié RGE
  • vous n’avez pas demandé un prêt à taux zéro durant les 5 années précédentes
  • vos travaux assurent une amélioration d’au moins 25 % de la performance énergétique au sein de votre foyer

Le Coup de Pouce économies d’énergie pour réaliser plus d’économie auprès des clients

Le dispositif CEE est né de la Loi POPE de juillet 2005. Il oblige les fournisseurs d’énergie à effectuer plus d’économies auprès de leurs clients.

Par conséquent, tous ses représentants doivent vous accompagner lors de vos travaux de rénovation énergétique, notamment lors de l’acquisition d’une chaudière à gaz. Cette aide financière apportée par le fournisseur se décline sous forme de prime.

  • Qui peut en profiter ?

Cette aide s’adresse à tous les propriétaires du logement, qu’ils soient occupants ou non. Les locataires peuvent aussi en profiter. Mais pour la recevoir, vous devez répondre à quelques conditions d’éligibilité.

  • Le montant du Coup de Pouce économies d’énergie

La valeur de cette prime énergie chauffage dépend principalement de votre lieu d’habitation et du niveau de ressources de votre foyer. Les ménages considérés vulnérables gagnent une prime plus importante par rapport aux foyers modestes.

Pour changer une chaudière, par exemple, vous aurez 700 euros au minimum. Et pour un ménage plus modeste, le dispositif CEE est bonifié et peut atteindre les 1 400 euros sous condition de ressources.

  • Comment être éligible à cette aide financière ?

Voici les exigences pour profiter de ce coup de pouce lors de l’acquisition d’une nouvelle chaudière :

  • vous devez engager une démarche de demande d’aide avant d’accepter le devis de la nouvelle chaudière
  • votre maison doit être achevée depuis plus de 2 ans
  • le matériel à gaz choisi doit avoir un haut niveau de performance énergétique, c’est-à-dire qu’il doit être supérieur ou égal à 92 %
  • votre équipement doit être installé par un professionnel certifié RGE

Le chèque énergie pour payer les factures de chauffage

C’est la solution qui remplace les tarifs sociaux de l’énergie. Il permet de régler les factures liées au chauffage ainsi qu’à l’électricité. Mais, il peut être utilisé lorsque vous achetez une nouvelle chaudière. Le montant de ce chèque varie entre 48 à 277 euros pour l’année 2020.

  • À qui s’adresse le chèque énergie ?

Le chèque énergie est envoyé une fois tous les ans, notamment le mois d’Avril, à votre domicile. Pour le recevoir, il n’y a aucune démarche à faire, mais il est attribué sous conditions de ressources.

  • Comment l’utiliser ?

Son usage est très simple, il suffit d’adresser le chèque par courrier postal ou en main propre au fournisseur d’énergie, gestionnaire du logement-foyer ou à l’entreprise qui effectue vos travaux de rénovation énergétique.

L’éco-prêt taux zéro pour des travaux sans frais supplémentaires

L’éco-PTZ est une alternative qui permet de financer vos investissements dans le domaine des travaux de rénovation énergétique sans engendrer des frais supplémentaires.

  • À qui s’adresse le prêt à taux zéro ?

Cette aide financière est destinée aux propriétaires qui veulent engager des travaux d’amélioration thermique au niveau d’un logement occupé ou loué.

  • Les travaux éligibles au prêt à taux zéro

Certains types de travaux permettent de bénéficier de ce prêt à taux zéro. Il s’agit :

  • du changement intégral des matériels énergétiques pour l’habitation
  • d’un bouquet de travaux réalisé par une société reconnue Garant de l’Environnement (RGE)
  • d’une réhabilitation d’un système d’assainissement privé en privilégiant un dispositif moins énergivore
  • d’un engagement des travaux qui entrent dans le cadre du programme « Habiter Mieux » de l’ANAH.

Les aides des collectivités locales

Elles viennent pour compléter les aides nationales comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique, l’éco-prêt à taux zéro ou les aides de l’ANAH.

Cette aide peut se décliner sous forme d’une réduction de la taxe foncière de votre logement. Sachez que certaines régions, certains départements ou certaines communes peuvent vous accorder cette forme d’aide pour changer votre chaudière.